Panier remplit de linge plié posé sur un chariot avec 2 personnes en blouse bleue à côté

Le cadre réglementaire

Décret 2001-576 du 3 juillet 2001

  • Les CHRS peuvent organiser des actions ayant pour objet l’adaptation à la vie active (AAVA) par l’apprentissage ou le réapprentissage des règles nécessaires à l’exercice d’une activité professionnelle.
  • Ces actions s’adressent à des personnes qui ne sont pas en mesure d’effectuer un travail régulier en raison d’un cumul de difficultés, notamment sociales, professionnelles ou liées à leur état de santé et qui, pour ce motif, n’ont pas vocation à bénéficier des aides à l’insertion par l’activité économique prévues.
  • Les personnes qui prennent part à ces actions reçoivent une rémunération horaire comprise entre 30% et 80% du SMIC attribuée par le centre, compte tenu de leurs autres ressources et du caractère de l’activité pratiquée selon qu’elle est à dominante productive ou à dominante occupationnelle.  La durée mensuelle de l’action ne peut excéder 80 heures.
  • La participation aux actions d’adaptation à la vie active mentionnées à l’article 3 ne peut excéder une durée de six mois, sauf accord du Préfet pour une même durée de six mois renouvelable.
L’Asfad compte aujourd’hui 4 AAVA dont bénéficient les personnes accueillies au CHRS et au Centre Parental. Ils sont animés par 3 monitrices d’ateliers et 2 chargées d’insertion socio-professionnelle.

 

Les AAVA Hôtellerie/Nettoyage

Ils consistent à :
Assurer une production : l’entretien des locaux et la remise en état des logements des 2 résidences du CHRS, du siège social, de l’UVMEP, des appartements extérieurs et de l’entretien du linge.
Encadrer, accompagner et former les personnes aux techniques de nettoyage.
10 places sont réservées aux résidentes du CHRS et 2 à celles du Centre Parental.
L’atelier est encadré par 2 monitrices d’atelier et est ouvert :
– du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 17h
– le vendredi de 9h à 12h et de 13h à 15h30.

Les 2 monitrices d’atelier participent :
– aux entretiens de pré-admission
– aux commissions d’admission et de suivi (1 par mois)
– aux bilans réalisés avec la CIP et/ou le référent social
– aux réunions de coordination pour les usagers.
Elles se chargent aussi de :
Former les résidentes en activité sur l’AAVA ainsi que les contrats aidés et professionnels en organisant des cessions d’apprentissage sur le terrain.

Les AAVA Hôtellerie/Nettoyage prennent appui sur la présence de salariés en contrat aidé accompagnés dans le travail de production au métier du nettoyage. Ces salariés sont accompagnés dans le parcours par une Chargée d’Insertion Professionnelle.

 

L’AAVA Sous-traitance

Cet atelier est ouvert aux résidentes pour répondre à des commandes de type : mise sous pli, assemblage de prospectus, montage d’objets publicitaires, préparation de livres avant reliure.

Les objectifs de cet atelier sont :
– une reprise de lien social, un rythme d’activité,
– un ré-entraînement au travail,
– un apprentissage de techniques professionnelles et/ou de savoir-faire,
– une évaluation des capacités.

 

L’AAVA Vestiaire solidaire : La P’tite BoutiqueLa P'tite Boutique Solidaire de l'Asfad

En mars 2018, nous avons fait le choix d’ouvrir un vestiaire solidaire. Celui-ci est ouvert à tous, sans condition de ressources.
Nous y mettons en vente des vêtements d’enfants de 0 à 16 ans et du matériel de puériculture.
Ces vêtements nous sont donnés par des particuliers ou des associations.
Le produit de la vente permet de financer le pécule des résidentes qui travaillent au sein du vestiaire. Leurs missions sont :
– tri des vêtements,
– classement par saison et taille,
– mise en rayon,
– conseil et vente.

Ce nouvel AAVA, animé par une monitrice d’atelier permet d’attirer un autre public et de proposer un support de production qui développe des compétences transférables.
Ouverture à la vente le mercredi de 13h à 16h et le jeudi de 13h à 18h.

 

L’AAVA Epicerie Sociale : Le P’tit Marché (ouverture octobre 2018)Le P'tit Marché - Epicerie Sociale

L’épicerie sociale n’est pas là pour fournir une aide alimentaire ponctuelle mais pour soutenir sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, une personne, une famille,
– dans le but d’un rétablissement de sa situation budgétaire,
– et afin de lui permettre de mieux s’alimenter (qualitativement).

Notre épicerie sociale est à destination des personnes habitant les quartiers 3 et 9 de Rennes (Cleunay et Saint Cyr) et qui nous sont orientées par l’Espace Social Commun du secteur.

Elle est ouverte le jeudi de 13h à 18h. Les personnes se présentent sur rendez-vous.

Une monitrice d’atelier intervient en amont à l’ouverture de l’épicerie en envoyant chaque semaine la commande à la Banque Alimentaire en assurant la « ramasse » avec des personnes accueillies au sein de nos établissements. La monitrice et les résidentes mettent en stock l’alimentation et organisent l’achalandage en vue de l’ouverture de l’épicerie.

Les bénévoles : ils sont essentiels au fonctionnement de l’épicerie. Ils accueillent chaque semaine les personnes orientées vers Le P’tit Marché. Nos bénévoles participent aux formations, bénéficient de temps de débriefings hebdomadaires et de réunions de fonctionnement ponctuelles.
Ils s’engagent auprès de l’Asfad en signant une charte du bénévolat et une convention d’engagement incluant des éléments plus spécifiques à leur activité à l’épicerie.

Nos partenaires-fournisseurs sont les Banques Alimentaires et Dons Solidaires.

 

Partenaires

  Logo de la Direction Départemenatale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations d'Ille et Vilaine      Logo de France Bénévolat Ille-et-vilaineLogo des Banques AlimentairesLogo de Dons Solidaires